banj
ArticlesBusiness

Banj… L’accompagnement dans tous ses états

Pour devenir un acteur majeur dans son secteur, il suffit parfois de frapper à la bonne porte. Et ceci, Marc Alain Boucicault le sait bien. A 30 ans à peine, ce jeune entrepreneur haïtien dont vous entendrez de plus en plus parler est le fondateur de Banj, le premier et unique carrefour entrepreneurial haïtien, se voulant, à la fois, point de rencontre et incubateur de projets.

Banj accompagne les entrepreneurs dans la création d’entreprises innovantes en leur offrant un environnement sécurisé et convivial, et en facilitant leur accès aux compétences, outils et infrastructures indispensables à leur succès et croissance. A en croire Marc Alain, la relève est assurée. Car, la jeune classe entrepreneuriale haïtienne, aussi déterminée que ses aînés les plus expérimentés, a bien du drive et du génie, d’où la traduction créole de ce mot, amenant à la création de Banj en 2017.

Le hub de Marc Alain Boucicault, ouvrira les portes de son nouveau local, ce 21 avril, pour une version plus avant-gardiste, plus novatrice et tech. Cette version de Banj 2.0 – expression d’une collaboration entre Spaces et Ateliers Co-Lab, 2 jeunes firmes d’architecture locales très prometteuses – sera installée dans ses locaux rénovés au # 514 sur la route de Delmas à Delmas 66. Banj, occupera une surface de 800 m2 qui offrira 13 espaces de bureaux fermés, 10 bureaux en cubicules, 1 salle de conférence d’une capacité de 100 personnes, des salles de réunions et un lobby confortable pour accueillir tous entrepreneurs à la recherche d’un refuge. L’entreprise compte déjà accueillir 10 start-up sélectionnés compétitivement dans le cadre de Haïti Start, un programme d’accélérateur d’entreprises lancé en partenariat avec Google.

Le géant californien compte accompagner des jeunes pousses haïtiennes durant leur phase de démarrage avec Launchpad à travers des sessions intensives de mentorat selon 6 axes clés : Conception de produit, Expérience utilisateur, Technologie, Marketing et Accès au Marché, Opérations et Finances. Google s’est aussi engagé à être présent en Haïti sur le long terme, à travers Banj, pour soutenir l’écosystème avec un partenariat « Powered by Google Launchpad ». Celui-ci permettra à la jeune entreprise d’avoir accès aux ressources de Google pour former et engager les différents acteurs de l’écosystème local et international pour développer des entreprises à succès dans le pays.

La capacité de mobilisation et d’exécution de Banj ne laissent aucun doute. En effet, ce dernier a déjà travaillé pour la BID, le CFI et le Conatel; il gère le programme « Deve- lopers Circle » de Facebook en Haïti; et, a grandement contribué à la réalisation des événements comme Elan Haiti et Haiti Tech Summit. L’équipe très dynamique de Banj bénéficie aussi de la confiance de l’une des plus grandes banques du pays, la Sogebank, qui s’est fait le partenaire privilégié de l’initiative. Qu’il s’agisse de dénicher un financement, d’étoffer votre carnet d’adresses, de créer un prototype ou de réfléchir sur votre business model, Banj vous attend. Mais quel parcours a bien pu mener Marc Alain, ce jeune gradué du CTPEA (Centre de Techniques de Planification et d’Economie Appliquée), à nager dans de si grandes eaux et à créer un concept aussi forward-thinking et bien connecté ?

Définitivement, une attitude fonceuse, une grande volonté et un brin de folie entremêlés d’une intelligence et d’une capacité d’analyse profonde. Après 8 ans passés entre la BID et la Banque Mondiale en tant qu’analyste des opérations, c’est en 2013 que Marc Alain remporte une bourse Fulbright pour continuer ses études et obtenir un Master en Politique Économique Financière à American University à Washington DC. A son retour au pays, il voit plus grand et plus clair, et sait déjà qu’avec ses capacités de rassembleur, ses expériences passées avec le Club ECHO et le grand évènement Elan Haïti, qu’il sera d’un grand concours pour mettre en place des activités nobles et disruptives. Ainsi, HFund, un fonds en capital-risque, voit le jour en partenariat avec des amis comme Karl Delatour, Karl Philippe Alexis, Niska Débrosse et Luigi Voltaire. Vient ensuite le Haïti Tech Summit, avec Christine Souffrant Ntim et son équipe dynamique.

Ce trentenaire souriant sait bien que pour un entrepreneur, mieux vaut être accompagné qu’être seul ! Et cela passe par Banj. Sa mission : conditionner la recherche de résultats concrets chez tout entrepreneur désireux d’augmenter sa visibilité et de passer à une étape supérieure dans son expérience entrepreneuriale. Chaque mètre carré de Banj a été conçu pour aider à réfléchir, à être créatif mais surtout à agir, pour concrétiser les rêves de nos jeunes entrepreneurs haïtiens.

L’heure est à l’entrepreneuriat communautaire et les acteurs prolifèrent. Les nombreux partenaires de Banj en sont convaincus : le Groupe Sogebank, Google, Facebook, Brana, HPS, Access Haïti, Digicel, Sogener, Chokarella, Royal Decameron, Fancy, Café Selecto, Savit Solution, Spaces, Colab, PC Xpress, Dagmar et 360Insights. Chacun investit, à sa manière, dans cette structure. Etre accepté et soutenu dans un incubateur comme Banj donne confiance en son projet. Les rencontres avec des leaders établis de la place sont sources de conseils. Alors, le rôle de Banj ne consiste pas seulement à accompagner la création, mais à booster la croissance de ces entreprises.

Publié dans NB#69 Avril 2018