Share
09Nov
ArticlesFeaturedMaison

La face cachée de Yaël & Valérie

Votre “feed” Instagram a probablement été peuplé récemment de photos d’une page nouvelle nommée : Yaël & Valérie. Si oui, vous vous êtes sûrement demandé qui était Yaël et qui était Valérie. Sinon, une fois cet article lu, vous suivrez sans doute cette page, épris d’admiration et d’envie de posséder, chez vous, certains de leurs imprimés.

Il s’agit d’une toute nouvelle marque de tissus d’ameublement et de papiers peints créée en Haïti. Une gamme sublime, aux touches tropicales, nous livrant du beau « lokal » pour nos intérieurs. Et ce, de créateurs d’intérieur qui, très bientôt, feront partie des grands de ce domaine. Valérie Louis est le visage qui se cache derrière cette effigie et Yaël, c’est tout simplement sa fille.

En créant sa marque, Valérie s’est demandée de nombreuses fois quel nom lui donner. Le coup devait être le bon au premier tour, car elle se lançait dans l’aventure professionnelle dont elle a rêvé toute sa vie et elle ne comptait prendre aucun mauvais virage. Elle nous avoue, en riant, que l’exercice a résulté à, au moins, 500 noms. Fort heureusement, l’enregistrement d’une marque étant coûteux, elle avait dû limiter ses options et s’arrêter à deux. En final, Yaël & Valérie l’aura remporté ! Aujourd’hui, ses tissus arborent fièrement ce nom issu d’une collaboration et d’une complicité qui peuvent seulement exister entre mère et fille.

Yaël, c’est sa boussole. C’est elle qui a toujours le dernier mot du haut de ses 14 ans. Si le motif ne lui plaît pas, eh bien, messieurs et dames, il ne verra pas le jour, et trouvera encore moins son chemin dans vos salons.

Avec ses collections, fruits de dur labeur et de multiples collaborations - avec dessinateurs, spécialistes de l’ameublement, décorateurs et architectes d’intérieur - Valérie souhaite inspirer d’autres femmes. Les inciter à foncer dans l’inconnu de l’imaginaire et la création, tout comme elle, en s’accrochant à un rêve et en ne laissant la place qu’à la victoire.

Cela lui vient probablement de son idole, qui est nulle autre qu’Oprah Winfrey qu’elle considère comme une deuxième mère pour elle tant, au fil des années, elle l’aura touchée et inspirée à travers ses messages et sa carrière admirable.

« Elle sait que le bonheur n’est rien s’il n’est pas partagé » nous livre-t-elle, comme quoi, le rayon de sagesse d’Oprah descendait directement sur elle pour lui donner le courage de vouloir et la force de pouvoir. Pour Valérie, comme pour Oprah d’ailleurs, le succès ne vient pas seulement de dur labeur, mais d’une culture continue de l’amour pour soi et pour les autres. C’est cet amour qu’elle aura cultivé au cours des deux années passées à créer, travailler, dessiner, concevoir des collections. Celles-ci ont été créées pour le véritable partage de l’amour de la Caraïbes, de la chaleur des tropiques, du riche héritage culturel d’Haïti, de la force inconditionnelle et contagieuse des femmes (particulièrement celles originaires d’Afrique), du sens de l’esthétique, du soigné et du beau.

La femme contemporaine que vous êtes, existe de par les sacrifices d’autres femmes conquérantes de notre histoire. La connexion qui nous unit est notre passé et notre avenir. Sans la femme originaire d’Afrique, l’humanité, toute entière, serait compromise.

« Avec Force, Gravité, Grâce et Détermination, elle traverse les générations, les épreuves, les continents, portant toujours plus loin l’histoire et l’avenir de la société. »

Pour mettre tout cela à l’honneur, Valérie ne lésine pas sur la qualité. Sa première collection, composée de 160 coloris de divers motifs, est vendue exclusivement aux designers et maisons d’ameublement. Uniquement imprimée sur du coton et/ou du lin, elle est offerte dans une multitude de poids variant de 160 à 455 grammes selon l’utilisation qu’en fera le créateur d’intérieur. Ses papiers peints, quant à eux, sont de qualité supérieure et sont prêts à sublimer votre décor.

Pour découvrir la marque Yaël & Valérie dans toute sa splendeur, il vous suffit de faire un petit tour à Atelier Canush au # 21 de la rue Rigaud, à Pétion-Ville.

Pour le grand lancement du vendredi 28 septembre dernier, les designers Cecilia Russo, Danushka Boulos Zreik, Françoise Kénol Behrmann et Tere Dadesky se sont données à cœur joie. Ces fées de la déco ont su utiliser leurs baguettes magiques pour faire de ces tissus, des pièces uniques et iconiques qui ont su charmer tous les visiteurs, sans exception.

Yaël & Valérie, en fin de compte, c’est bien plus qu’une marque, c’est une voix. Une voix qui crie haut et fort : Je suis femme et j’en suis fière. Tout ce qui m’entoure est trésor. Trésor à partager.

En sortant de nos maisons gingerbread si bien représentées dans la collection Pain d’épices, en passant par les oiseaux endémiques d’Haïti immortalisés dans les imprimés vifs et chauds de la collection Makaya, il fait bon d’être femme dans le monde de Yaël & Valérie. Une stratosphère idyllique où toutes les générations transcendent, toutes les couleurs de peau jumèlent, tous les corps de métiers collaborent et les deux sexes de la race humaine se regardent avec admiration et respect mutuel. Une sphère où on nourrit, accepte, proteste, affirme, s’engage et résiste.

Publié dans NB #74 – Octobre 2018

Suivez-nous sur INSTAGRAM